ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
MOUVEMENT CONGOLAIS POUR LA DEMOCRATIE DIRECTE 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

, luute contre le terrorisme ou la pauvreté?

 
Chers Tous, 
 
rien n'est fait sans l'homme qui conçoit des systèmes et des  
structures. Il faut considérer l'organisation politique comme un système élaboré  
par les hommes pour un objectif qui est, en principe, le bien commun.  
Il faut savoir faire des choix publics et en ce qui concerne les  
institutions politiques, celles-ci doivent refléter la liberté et la  
démocratie, du moins pou ceux qui oeuvrent pour un Etat de droit démocratique au  
Congo. L'Etat unitaire décentralisé à la congolaise n'est pas voulu ni  
conçu par le peuple congolais; ces objectifs sont extravertis et donc  
le peuple congolais ne se retrouve pas dans ses aspirations.  
 
Nous sommes malheureusement trop distraits; rappelons-nous du voyage  
privé de Mugabe à Bruxelles pour plaider la cause de Joseph Kabila auprès  
de Louis Michel alors ministre des affaires ; êtes-vous au courant des  
conditions exigées par Louis Michel pour soutenir son filleul protégé ?  
Lors du voyage de Bush à Bruxelles en été 2001, Collin Powel a eu un  
entretient avec Louis Michel sur le Congo ; n’avez-vous pas remarquer  
l’excitation dans l’allégresse de Louis Michel sur le dossier Joseph  
Kabila ? Pourquoi Joseph Kabila a sabordé la loi Bakajika et quelles en  
seront les conséquences demain quand Joseph Kabila sera légitimé par les  
urnes ? Au début de l'année 2002, Louis Michel avait organisé un  
séminaire à Bruxelles en invitant les dirigeants des partis politiques non  
belligérants (l'UDPS et le FONUS avaient décliné l'invitation) aux frais du  
contribuable belge. Nourris, logés et engraissés pendant quelques  
jours, ils ont travaillé sur un texte préparé dans le cabinet de Louis 
Michel. Ce texte avait proposé la confirmation de Joseph Kabila comme  
président de la transition et l'Etat unitaire décentralisé comme forme  
de l'Etat au Congo. Tout a été utilisé au DIC à Sun-City pour imposer  
Joseph Kabila ; dès que cela a été acquis, le reste des travaux  
n’intéressait plus ceux qui ont élaboré la stratégie, c.à.d. les mentors de  
Joseph Kabila. Pour certains milieux belges connus, l’homme providentiel  
pour leurs intérêts, la poule aux œufs d’or c’est Joseph Kabila qui  
viendra d’ailleurs faire l’apologie de la colonisation pour remercier ses  
maîtres. Qu’on se rappelle de la nouvelle théorie économique élaborée  
par certains milieux belges affirmant que le Congo va se développer à  
l’issu des élections ! Tout est planifié dans ces milieux pour légitimer  
Joseph Kabila par les urnes et ainsi faire main basse sur le Congo ! 
 
Quand on examine le projet actuel de constitution, on comprend que  
c’est un chiffon de papier pour faire sérieux, alors que c’est une coquille  
vide qui ne peut résoudre la crise congolaise ; ceux qui disent que le  
problème fondamental du Congo c’est la crise de légitimité se trompe et  
trompe le peuple congolais. Nous ne pouvons pas avancer avec cet état  
d’esprit qui veut que le Congo soit une simple réserve de matières  
premières et des espaces à privatiser. Les Congolais doivent se réapproprier  
de leur terre et de leur destin; or les stratégies élaborées dans  
certains milieux étrangers consistent à massifier les populations dans des  
grands centres urbains comme Kinshasa, Lubumbashi…par tous les moyens ;  
les guerres civiles sont organisées pour évacuer et déplacer les  
populations congolaises vers des centres urbains où elles vont agrandir les  
réserves de mains d’œuvres serviles et trop bon marché. Les espaces  
abandonnés seront demain occupés par ceux qui ont l’argent et qui vont les 
mettre en exploitation ; de fait et de droit ils deviendront des  
propriétaires. Avec l’évolution du droit international et des règles de  
l’OMC, il nous sera impossible de récupérer notre patrimoine ancestral.  
Pour éviter cette duperie, il faut que les populations congolaises  
s’approprient dès maintenant de leur espace ; seule forme d’Etat capable de  
favoriser cette appropriation c’est le fédéralisme. Nous allons ainsi  
élaborer ensemble des mécanismes institutionnels qui éviterons la  
balkanisation du pays et qui doivent assurer la solidarité nationale. Chaque  
Etat fédéré aura des compétences autonomes dans des secteurs qui  
favorisent le développement humain (éducation, santé, agriculture,  
urbanisation…) ; l’Etat central s’occupera des secteurs qui assurent l’intégrité  
du territoire (armée, renseignements…), la monnaie, la diplomatie,  
l’intégration régionale, la coordination des politiques économiques…Les  
populations choisir librement et dans la transparence leurs dirigeants  
locaux. 
Il y aura une libre circulation des personnes et des biens entres les  
Etats fédérés et l’Etat central pourra intervenir à tout moment si la  
sécurité des personnes et des biens n’est pas assurée (ostracisme,  
épuration ethnique…). 
 
L’Etat unitaire décentralisé à la congolaise, voulu et initié par  
certains milieux belges connus, a pour but d’instaurer un pouvoir léopoldien  
à Kinshasa dont ils vont assiéger pour dicter la loi au Congo en  
fonction de leurs intérêts. Dans un système de clientélisme, ce pouvoir  
léopoldien va nommer et révoquer les exécutifs régionaux (gouverneurs,  
vice-gouverneurs…). Ainsi, tous les prédateurs potentiels vont s’accaparer  
des espaces abandonnés par des populations qui se concentrent dans des  
bidons villes. L’Etat unitaire décentralisé à la congolaise est un  
nouveau cycle de serpent ! 
 
 
 
TOZANGA MBONGO, KASI TOZALA BAZOBA TE !!!!!!! 
 
 
 
=============================================== 
 
Delenda est Kigali ? Faut-il marcher sur Kigali ? 
 
Les théories de la Guerre enseignent qu'il n'y a pas de guerre sans ennemi.  
 
Après la dernière invasion de la RDC par des troupes identifiées Rwandaises, la vérité a gardé sa caractéristique morale: celle d'être toujours tétue. Les Romains ont découvert ce précept bien avant Jésus-Christ. Ils ont écrit en latin: Quidquid lacet, apparevit : tout ce qui se cache finit par apparâitre au grand jour.  
 
La vérité sur les agressions renouvelées du Rwanda est que personne ne veut et n'a jamais voulu marcher sur Kigali militairement. Ni le gouvernement de Kabila père, ni celui de transition, encore moins les alliés de Kinshasa (Angola et le Zimbabwe).  
 
En 1999,nous avons écrit un article: "Delenda est Kigali. Faut-il aller à Kigali ? La réponse était que si pour le Gouvernement de Laurent-Désiré Kabila, la guerre serait longue (volonté de vaincre), les alliés Angolais et Zimbabwéens n'entendaient pas suivre M'zee dans sa soif de neutraliser Paul KAGAME. D'où ce que nous patriotes avons déploré à l'époque: la stratégie défensive des FAC jusqu'à la perte de Kisangani et du verrous de Kindu.  
 
L'avancée des FAC vers Goma n'a jamais été une priorité stratégique pour l'Angola et le Zimbabwe. Ces alliés ya maloba se contentaient de limiter tant soit peu la progression des troupes rebelles alliées à Kigali vers les deux coffres-forts du Gouvernement de M'zee, à savoir le Katanga (la Gécamines) et le Kassaï (la MIBA). ... sans aucune intention de marcher sur Kigali, alors que les moyens militaires et financiers (la Gécamines était gagée et la Miba finançait la RDC) ne faisaient nullement défaut. 
 
M'zee est mort avec sa volonté de vaincre Paul KAGAME, alors qu'il avait les moyens d'acheter le soutien de ses Alliés. Aujourd'hui la volonté d'en découdre avec l'agresseur Rwandais est absente en meê temps que les moyens stratégiques et matériels font défaut. 
 
Sur le Plan stratégique, le mélange melting pot au sein du nouveau commandement congolais entre pro rwandais et nationalistes empêche l'officialisation au sein de l'Etat-major d'un scénario de défense du territoire considérant le Rwandais comme la menace militaire. Or, la stratégie militaire définit l'ennemi ou la menace militaire comme celui qui a la volonté (élément politique) et la capacité militaire (élément matériel) de nuire à la souveraineté du territoire. 
 
Il est évident que si le Rwanda par sa nouvelle invasion a caractérisé l'intention et la capacité de nuire propres à la menace militaire, le scénario de riposte qui devrait être programmé par les Forces Armées de la RDC (FARDC), testé par manoeuvre et appliqué aujourd'hui, ne peut être officiellement accepté par un Conseil National de Défense mêlant le RCD (Ruberwa, Ondekane), l'AFDL (Joseph Kabila, l'actuel Chef d'Etat-major).  
 
Ces deux groupes ne s'occordant jamais à considérer l'Est comme le tandon d'Achille de la stabilité du territoire et le Rwanda comme l'ennemi, une marche sur Kigali mettrait en danger l'Unité du Commandement des FARDC.  
 
Une histoire vraie pour comprendre l'hipocrisie au sein du Conseil National de Défense:  
un jeune ami de la police française avait son co-équipier qui allait en retraite dans un mois, lorsqu'ils ont été appelés à intervenir dans un old-up d'une banque. Le jeune policier qui était au volant allait tellement vite que le vieux retraité lui a demandé de ralentir: "Petit, moi je vais à la retraite dans un mois et tu veux qu'on tombe nez à nez avec ces gangsters ? Ralentis STP et fais un détour pour qu'on arrive un peu en retard. Je ne veux pas d'échanges de tir." 
 
Les 10.000 hommes de la riposte (qui n'est pas promise foudoyante bizzarement) arriveront dans plusieurs semaines, voire jamais, une fois les affrontements terminés.  
 
Conclusion: Le Rwanda n'est pas l'agresseur du Congo dans la stratégie officielle de notre Etat-major. Sinon, le scénario aurait été préparé, testé et appliqué immédiatement.  
 
Quant à la Communauté internationale, elle vient de montrer par sa décision sa contradiction et l'ambigüeté de ses résolutions: le Conseil demande à la RDC d'accélérer le démentèlement des forces négatives et la constitution de l'Armée intégrée, alors qu'il a oublié sa Résolution décrétant l'ambargo sur les livraisons d'armes à la RDC et donc aux FARDC. La cOmmunauté internationale réjoint là les exigeances de Paul KAGAME : comment la RDC peut-elle assurer la sécurité de son territoire et celles du Rwanda s'il n'a pas une armée nationale viable, équipé et organisée. 
 
Tout cela ressemble au K.O. dans un combat de boxe. K.O le dos au sol, la RDC est à la merçi de son adversaire Rwandais qui l'emêchera de reprendre toute force pour se remettre débout. 
 
Alors, la RDC marchera ou marchera pas sur ce petit pays ? Non. Tant que nous véritables fils du pays n'aurons pas le même ennemi que ceux qui commandent l'Armée Nationale aujourd'hui. 
 
=============================================== 
 
 
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE : LE CHEF D'ETAT SUD-AFRICAIN DÉNONCE L'ACCAPAREMENT DU 
POUVOIR 
New York, Sep 22 2004 9:00PM 
 
Lutte contre le terrorisme ou lutte contre la 
pauvreté? Mbeki a posé le problème de choix de 
priorité.  
 
Peut-être est-il temps d'édifier cette société où le droit donnerait le pouvoir 
et non l'inverse, a déclaré le président de l'Afrique du Sud dans une 
allocation-plaidoyer en faveur des milliards des pauvres qui n'ont avec les 
puissants que l'humanité en partage. 
« La société humaine contemporaine est caractérisée par un déséquilibre choquant 
et bien ancré dans la répartition des pouvoirs », a –t-il declaré" 
le 
président de l'Afrique du Sud, Thabo Mbeki au cours de cette seconde journée du 
débat de haut niveau à l'Assemblée générale.  
« Certains d'entre nous peuvent penser que des débuts prometteurs s'amorcent et 
qu'il est trop tôt pour décider de notre échec mais je suis certain que si nous 
disons à ceux affectés par la violence et la guerre que la création d'une paix 
juste et durable est en route, ils ne nous croiront pas », a-t-il ajouté. 
Le président sud-africain s'est dit également convaincu que l'endroit où l'on se 
situe par rapport à l'équation politique affecte de façon radicale les 
différentes opinions sur ce qui constituent les menaces et les défis les plus 
graves pour l'humanité. 
« Pour les puissants, il s'agit du terrorisme et de la guerre », a-t-il fait 
observer. « Les pauvres et les démunis, eux, tomberont tous d'accord pour 
désigner la pauvreté, l'indigence et le sous-développement. »  
La différence, a-t-il ajouté, c'est que ces milliards, cette écrasante majorité 
qui partage la même humanité n'auront pas la possibilité de persuader cette 
Organisation, ironiquement décrite dans la Déclaration du Millénaire comme « la 
plus universelle et la plus représentative organisation du monde » de traduire 
leurs conclusions en injonctions contraignantes. 
Parallèlement, eles riches et les puissants qui se sentent à juste titre 
mortellement menaçé par le fanatisme de terroristes enragés ont la possibilité 
de déterminer pour l'ensemble de l'humanité ce qu'elle décide être la menace 
principale à laquelle celle-ci est confrontéee. 
Alors, a conclu Thabo Mbeki, « peut-être est-il temps comme nous l'a dit un 
Israélien en visite à Prétoria que les pauvres et sans pouvoir sortent de leurs 
chaises roulantes et commencent à marcher sans aide. Peut-être cela 
contribuera-t-il à édifier cet ordre social évoqué par Hammurabi et Kofi Annan, 
selon lequel le droit confère le pouvoir et non l'inverse. »  
2004-09-22 00:00:00.000  
 
========================================== 
 
Un de Gaulle pour le Congo  
 
La RD Congo ressemble, en cette année 2004, à un navire sans boussole piloté par un capitaine aveugle, sourd et muet. Cette image n’est nullement excessive. C’est en ces termes que les analystes congolais décrivent la situation de leur pays. Certains espèrent l’arrivée aux affaires d’un homme de la stature du général de Gaulle. C'est-à-dire un homme à poigne, voué au service de son pays ; un homme capable de rassembler les Congolais autour des valeurs de liberté, d’indépendance nationale, de justice et de progrès. Quid des élections ? Le processus de paix en RD Congo est malade de l’Accord global et inclusif. Cette convention politique s’est révélée, au fil du temps, comme un piège qui tient captif les 60 millions des Congolais réduits au rang de spectateurs d’une mauvaise pièce de théâtre dans laquelle se joue leur destin collectif. Près de deux années après la signature de ce texte à Pretoria, l’Etat congolais n’a pas recouvert la pleine souveraineté sur son territoire. Sa dépendance s’est aggravée face aux « partenaires » extérieurs. Le Rwanda et l’Ouganda, à travers des hommes liges continuent à faire plus la pluie que le beau temps dans les provinces du Kivu et dans le district de l’Ituri (Province Orientale). Noyauté par des forces centrifuges présentes dans ses institutions civiles et militaires, le pays est incapable de mettre sur pied une armée républicaine pour rétablir l’autorité de l’Etat à travers ses onze provinces. Annoncées pour juin 2005, les prochaines élections ne font aucune illusion. Aucun analyste sérieux ne parie un seul franc congolais sur ces consultations politiques qui pourraient aggraver le désordre ambiant. Chaque composante ou entité continue à avoir la haute main sur sa faction armée. On peut imaginer la réaction des perdants éventuels. Lors de son arrivée au pouvoir le 16 janvier 2001, Joseph Kabila avait fait rêver les Congolais d’un espoir de renouveau. Compte tenu de son âge, certains observateurs avaient vite conclut que le jeune chef de l’Etat allait incarner une génération de « rupture » aux mœurs politiques d’antan. Une génération plus vouée au service à rendre à la collectivité qu’à se remplir les poches pendant que la population broie du noir. Erreur.  
 
Trois années après, c’est la désillusion. La famille politique et la famille biologique du chef de l’Etat ont mis le pays en coupe réglée.A titre d’illustration, dans les milieux des diamantaires anversois, on raconte des potins sur les gemmes que les proches du président de la République viennent écouler en Belgique. A Ottignies, on glose sur la villa acquise rubis sur ongle par un éminent membre du cabinet du chef de l’Etat. « Les Kabila ont fait pire que Mobutu », entend-on dire désormais comme un credo. C’est la désillusion aussi du côté des ex-mouvements rebelles. Le MLC de Jean-Pierre Bemba et le RCD-Goma d’Azarias Ruberwa incarnaient l’espoir du changement. C'est-à-dire l’avènement d’un nouvel ordre politique fondé sur la primauté du droit. Plus d’une année après l’installation des institutions de transition, le miracle n’a pas eu lieu. Bien au contraire. Kabila est redevenu plus autocrate que jamais. Les libertés les plus élémentaires continuent à être mises à mal par les sbires se réclamant de la présidence. Le népotisme a repris tous ses droits. Des leaders politiques sont impunément arrêtés. Sans vouloir faire de la futurologie politique, JP Bemba, J Kabila et Azarias Ruberwa ont perdu toute crédibilité auprès des électeurs potentiels. Ils sont craints. Ils ne sont pas respectés. Les trois têtes d’affiche de la transition ont passé le clair de leur temps à se chamailler sur des broutilles au lieu de s’occuper des vrais problèmes des gens en termes d’amélioration de la qualité de la vie. Le pré-bilan tient en un mot : échec. Aucun des trois n’a montré des qualités de « serviteur » de l’intérêt général. Bref, des qualités d’homme d’Etat. Frustrés, les Congolais se mettent à rêver à haute et intelligible voix d’un dirigeant à l’image du général Charles de Gaulle. Un homme à poigne capable de rétablir l’ordre et de rassembler ; de remettre les Congolais au travail ; de générer le progrès économique et social et de réhabiliter l’indépendance nationale et les libertés. C’est bien dommage que seul un coup de force pourrait donner aux Congolais un dirigeant aussi idyllique. 
 
============================================== 
 
Congo Année zéro, 
 
Le Dialogue inter congolais était censé créer un nouvel ordre politique,il s'achève par l'adoption de la constitution de transition. Mais on n'a pas trouvé de solution durable à la crise de légitimation de l'Etat et du pouvoir,ni a celle de la représentation des différent courant politique. Le vide Idéologique à été flagrant le dialogue inter congolais n'a été qu'une bataille d'homme, la constitution qui en est issue imposée par une communauté internationale impuissante et hypocrite a adopté une formule inédite << 1 4 >>, un président et quatre vice-présidents. A cette formule magique s'ajoute une répartition rocambolesque de trente-cinq portefeuilles de ministres et des vingt-cinq postes de vice-ministres du jamais vu ! 
 
 
L’HUMANITE , C’EST NOTRE AFFAIRE 
 
 
 
Chers Tous; 
 
Dépuis 1882, les missionnaires catholiques et protestants sont arrivés au Congo RDC avec l’oeuvre dit-on salavatrice,mais les valeurs cardinales de l’homme congolais sont irrespectables ( Amour-sympathie-compassion-respect mutuel- Divinité inhérente-l’intelligence etc..), ce qui veut dire << L’homme congolais jusqu’à nos jours, il est encore analphabète..>>. La plupart des personnes ne veulent pas même beaucoup de choses, le désir d’accumuler l’argent est réellement une maladie mentale,en voici quelques conditions pour que la Démocratie soit juste et réelle: les conditions minimum y compris; la nourriture, l’habillement,le Logement, l’Education et le traitement Médical doivent être garantis à tous. 
 
QUATRES ETAPES PSYCHOLOGIQUE QUI DIRIGE L’HUMANITE, 
 
La lutte initiale des prolétaires primitives pour la survie provoque la régle du plus fort physiquement: Guerriers, La régimentation, l’ordre social et la discipline personnelle des Guerriers se réalisent dans le << stamina mental>> accru et la maturation psychologique permettant à la perpicacité mentale de se développer en avant dans l’ère des intellectuels, ces Intellectuels qui n’aspirent pas au plus haut et ne subliment pas plus des étapes d’expréssion intellectuelle, mais qui plutôt début à regarder dans des modes et rendez-vous des resources d’administration afin de multiplier le Capital pour commander la richesse physique et deviennent des Capitalistes, cette succession du développement du cycle social, est comparé aux quatres saîsons d’une année et s’exprime en élévation et chute du cycle social où chaque classe dominent et s’est domineer par d’autres alternativement. 
 
-L’ère de Guerrier a commencé par le culte de Héros physiquement fort.. 
-L’ère intellectuelle a emergé avec les premières inventions par une suprématie mentale marquée. 
- L’ère des religions qui ont injectées des complexes de supériorité et d’infériorité dans les esprit des peuples par la propagations des histiores, mythes et paraboles. 
-L’ère des Capitalistes poursuivent la commande par la richesse physique par l’acquisitiondes objets mondains ( le Mondana). 
 
L’Analphabétisme, en tant que personnes intellectuelles ne viennent pas en avant pour augmenter les qualifications litteraires des personnes. 
La conscience socio-économique du peuple autochtone n’est pas encourage, car les intellectuels sont devenus égoïstes et ils s’occupent seulement de sujets de leur bien-être. 
Puisque les intellectuels soutiennent le statu quo plutôt provocants une crainte continuelle pour influencer les esprits du peuple de sorte qu’ils soient maintenus physiquement faibles. 
 
- Le geo-sentiment et le socio-sentiment commencez à exercer une influence destructive sur la société. En conséquence l’exploitation intellectuelle, les théories et les doctrines dogmatiques et la superstitions et les rituels réligieux deviennent répandus. 
 
En raison de leur égoïsme, les capitaliste sprituels gardent la connaissance spirituelle à eux-même et ne prennant pas la peine de réveiller la conscience spirituelle dans la vie individuelle et collective. 
 
Le combat est l’essence de la vie parce que sans lutte entre la force essentielle et la force statique aucun développement n’aura lieu même une fleur doit lutter pour se dévlopper hors de la terre et pour se lever vers le soleil. 
Là où il y a des richesse matérielle excessive, le sentiment de Que dois-je faire? Survient dans les esprits du peuple, certains deviennent des fanatiques et des parasites sociaux, car ils ne savent pas ce qu’ils devraient faire et ce qu’ils ne devraient pas faire. 
 
La société Congolaise en tant une corrolaire d’hétérogenité des Ethnies, tribus, clans et races… est Une et indivisible et à une culture qui est exprimée en tant de manières autour du nous. 
Il n’est pas possible de traiter un mal de tête en découpant la tête, 
 
Les congolais doivent-ils s’est démandés de ce qu’ils ont profités : 
- De la colonisation? 
- De l’indépendance? 
- De la Démocratie Occidentale? 
- Des accords et tables rondes? 
- De la Conférence Nationale? 
- Des partis politiques et Mouvements politico-Militaires? 
- Des pillages et manifestations d’oppositions? 
Si nous sommes sur un bon chemin tant mieux, mais si dans le contraire la reparation doit être impérative et immédiate. 
La démocratie là où l’Analphabétisme règne devient une farce,Car les sentiment des hommes politiques-militaires et réligieux au congo, ont semés les graines de la guerre d’inter-espèce directement et les graines de la guerre d’intra-espèce indirectement. 
Les êtres humaine sont les êtres sociaux. D’ailleurs la société moderne l’a rendu impossible pour rester loin des autres; personne ne peuvet éviter la responsabilité d’êter un member de la société et Presque tous nous identifiont notre besoins commun de rester dans en contact avec les autres. 
L’antogonisme entre les groupes ethniques, tribaux, politico-économique-réligieux sont devenus la réalité fondanmentale de la Nation-Etat- Congo. 
C’est pourquoi les Temples, les Eglises, les Scriptures, les lois,les constitutions, les Ong’s, les Accords politique et de commerce international etc.. sont devenus plus important que les êtres humains. 
 
LES ELECTIONS ET LE CONGO, 
 
Si plus de 95es congolais sont malhonnêtes, alors des personnes malhonnêtes peuvent êtres élus et peuvent élir eux- aussi. Actuellement l’Argent, le statut d’intra-parti et la représentation de media ont plus à faire avec le success ou l’echec d’un candidat aux scrutin que sa position sur des questions et niveau de comportement. Dans beaucoup des pays, des voix sont achetés et vendus et la corruption est la règle plutôt que l’exception, il est souvent impossible que les personnes morales bossolent même le royaume de la politique. 
Dans le prétendus pays développés, la situation est peu meilleures, car la commande financière et politique des mass media et la conscience socio-économique faible règnent. 
 
Le système des parties politique semble également avoir des défauts significatifs. 
Les candidats sont forcés de respecter la politique de parti et ne peuvent pas efficacement combattre des élection sans approbation des partis. Des cette façons des partis politique sont également commandés près des intérêt et le pouvoir est divisé au ssein du parti plutôt que dans la société ( Peuple) << Fondement de la démocratie Directe : Pas de subtitut au peuple, la représentation est une imposture… www.mcdd.populus.ch,www.rcmlibya.org.>> 
 
Domaine de la confusion 
 
Deux personages important qui ont marqués une lutte certaines: 
 
Je suis né politicien bien qu’il y a la politique à appremdre mais on ne peut le devenir par des capacitées intellectuelles car, elle renferme en elle une vocation sacerdortale. 
Le vrai sens d’un politicien est defendre la Nation- Etat, tandisque un commerçant est celui qui tire sont pôle d’intérêt sur la population ( Peuple). 
Ce pourquoi, la solution quand à la crise congolaise, ne demande pas une reponse d’effort physique plutôt que mentale. << Les véritables conquérants, sont ceux qui ont vaincus leur proper esprits….. Nelson Mandela..>>, 
 
Nous avons réci l’onction divine et ce la suffis pour légitimer notre pouvoir… pas avec les armes de destruction massive.. devant les senateurs et parlementaire belges qu’il s’est exprimé d’un ton simple et souriant: << La démocratie occidentale et son système repréntatif c’est une imposture .. et leur prédit avec un sourer qu’un jour jour le peuple s’assiéra à votre place…. Moammar El- Kadhafi..>>. 
 
La lutte qui est notre lutte 
 
Depuis les années 1950-1960 et à nos jours, voir les hommes politiques congolais faire le tours du monde, signer les accords de paix, de coopérations, d’investissement économique, d’aide sociale, de financement de projet et d’institutions, et voir même les accords militares, aux Etats-unis, à l’ONU, de la Belgique à la France, de l”occident en chine etc…. tout ce manoeuvre aboutisse à un fiasco, pouvons-nous demander la question de savoir pourquoi?, ces gens n’ont pas la moindre sensibilité de produire le congo? Il trouve mieux et vie dans le bain de sang de ce peuple?, 
Le pargmatique Jacque Chirac, voir un Grand Congo descendre en enfer.. les couloirs de la maîson blanche et aussi les parvis du saint –Siège reste sceptique et silencieux, la CNN et autres chaîne des media ignorent le reste de ce pays, je crois scripulesement que le monde est en Crise….La crise de la pseudo- Démocratie parlementaire occidentale – en fait une ploutocratie reposant sur la monopole des media et la confiscation des Armes-Pouvoir—Economies et Argent par l’Appareil du Gouvernement c’est un dangeux à haut risque pour l’humanité…. Et la démocratie Directe est une seule alternative ( Cfr Livre Vert du Guide Libyen Moammar El- Kadhafi www.rcmlibya.org.). 
 
 
 
 
Dr Kongo Mabilama Innocent Emmanuel 
Cdte Du MCDD-CR 
 
 
 
 
 
EN REPONSE A L'ARTICLE :  
A quand l'abolition de l'esclavage mental des Nègres 
?  
EN REPONSE AU MESSAGE :  
> A quand l'abolition de l'esclavage mental des 
Nègres ?  
Mbonté na bino.  
Encore un texte prouvant par A B que nous, Négres du 
Continent Mère et de la Diaspora sommes un PEUPLE à 
qui on a que trop menti ! Voici donc un texte qui vous 
fera frémir non de peurs mais de joies ! ! MALAKI MA 
KONGO :  
Une Production divine De Nzambia Mpungu Cette Edition 
a été une merveille et aujourd'hui les participants à 
ce Malaki divin, ont eu le temps de faire l'état des 
lieux géo-historico-linguistico-spirituel des pays à 
eux légués par leurs ancêtres. Maintenant ils peuvent 
parler mètre carré par mètre de la formation 
géologique, panoramique, de la classification de la 
flore, des variétés des mondes marin et animal.  
En histoire ils peuvent parler de l'histoire du peuple 
Kongo de l'ère pharaonique à nos jours.  
Ils savent que le pharaon père adoptif de MU MASA 
Sauvé des eaux celui que vous connaissez sous 
l'appelation de Moussa en arabe ou de Moises en 
anglais ou bien encore Moïse en français, était un 
Kongo qui s'appelait Nga Masese ( Ramesses ) qui 
signifie en langue kongo Maître des Déserts. Et que 
les mots hébreux :  
"Amen , saba " sont l'équivalant à de "imeni et tsaba 
" dans la langue de Nga Masese et que, gogola c'est 
golgota (crane), kwela c'est kala (mariage), 
luyangalala c'est aleluaya.  
Et ils ne sont pas surpris que MU MAZA ait dénommé 
"masa " le lieu où en plein désert, il a sorti de 
l'eau maza en kikongo. Ils savent qu'avant d'arriver 
en terre kongo, qu'ils venaient de l'Egypte, remontant 
le Nil jusqu'aux montagnes de la lune ; ils 
s'établissent dans l'actuel Zimbabwe où ils créent un 
grand foyer initiatique "zimba", pour renouveler la 
caste des initiés, selon la volonté de l'Mbemba Zulu 
"Aigle du Ciel", ancêtre du peuple zulu d'Afrique du 
Sud.  
Il a fallu attendre le signal de l'étoile de la 
promesse pour que la femme aux neuf mamelles Ma NKAMA 
MBANGALA à la tête de son peuple, contourna le 
Tchikala désert de Kalahari pour arriver à Kongo Dia 
Ntotela la Terre Promise, précisément à Mbanza Kongo 
"Cité de Dieu ou Cité de Paix". Là Dieu a parlé aux 
soixante douze Ngunza prophètes pour leur signifier 
les normes de gestion de sa terre, la terre de Dieu.  
Référence :http://www.malakimakongo.com/1999.htm 
Puisse vos recherches vous menner vers NOS 
KOKO(ANCETRES) ! Puisse vos recherches intérieures 
vous menner à la VERITE VRAIS celle de NOS KOKO !  
Ba KOKO ba sunga biso(Que Nos ANCETRES nous protégent) 
 
Meme la plus longue des marche commence par un petit 
pas.  
Le Mongo de Bokatola. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
DISCOURS PRONONCE PAR LE ROI LEOPOLD II 
DEVANT LES MISSIONNAIRES SE RENDANT EN AFRIQUE EN 1883 
 
Révérends Pères et chers compatriotes, 
 
La tache qui vous est confié à remplir est très délicate et demande beaucoup de tact.Prêtres, vous allez certes pour l'évangélisation, mais cette évangélisation doit s'inspirer avant tout des intérêts de la Belgique. 
 
Le but principal de votre mission au congo n'est donc point d'apprendre aux nègres à connaitre Dieu, car ils le connaissent déja. Ils parlent et se soumettent à un certain MUNDI, un DIAKOMBA, un NZAMBI A MPUNGU et que sais-je encore.Ils savent que tuer, voler, coucher la femme d'autrui, calomnier et injurier est mauvais.Ayons donc le courage de l'avouer. vous n'irez donc pas leur apprendre ce qu'ils savent déja. 
 
Votre rôle essentiel est de faciliter la tache aux administratifs et aux industriels. c'est dire donc vos interprétez l'évangile de façons à ce qu'elle serve à mieux protéger nos interêts dans cette partie du monde. 
Pour ce faire,vous veillerez entre autre à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leur sol et sous-sol,pour éviter qu'ils s'y intéressent et nenous fassennt une concurence meurtrière et rêvent un jour à nous déloger. 
 
Votre connaissance de l'Evangile nous permettra de trouver facillement des textes recommandant aux fidèles d'aimer la pauvreté, tel par exemple << heureux les pauvres car le royaume des cieux est à eux >>.Il est difficile aux riches d'entrer au ciel. Vous en ferez tous pour que les nègres aient peur de s'en richir pour mériter le ciel. Vous devez les détacher et les faire mépriser tout ce qui leur procure le courage des nous affronter. Je fais allusion ici principalement à leur fétiche de geurre.Qu'ils ne prétendent point ne pas les abandonner et vous mettre tous à l'oeuvre pour les faire disparaitre. 
 
Votre action doit se porter essentiellement sur les jeunes afin qu'ils ne se révoltent pas.Si le commandent du père est conducteur de celui des parents, l'enfant devra apprendre à obéir à ce que lui recommande le Missionnaire qui est son père spirituel et e son Ame. 
 
Insistez surtout sur la soumission et l'obéissance. Eviter de développer l'esprit critique dans vos écoles. Apprenez aux élèves à croire et non à raisonner. 
Ce sont là chers compatriotes, quelques uns des principes que vous appliquerez. Vous en trouverez beaucoup d'autre dans les livres qui vous serons remis à la fin de cette séance. 
 
Evangélisez les Nègres à la mode des Africains, qu'ils restent toujours soumis aux colonialistes blanc.Qu'ils ne se révoletnt jamais contre les injustices que ceux-ci leur feront subir.Faite leur méditer chaque jour: << Heureux ceux qui pleurent car le royaume des cieux est à eux >>. convertissez toujours les Noirs au moyens de la chicotte. 
Gardez leurs femmes à la soumission pendant neuf mois afin qu'elles travaillent gratuitement pour vous.Exigez en suite qu'elles vous offrent en signe de reconnaissance des chèvres,poules,oeufs chaqe fois que vous visiterez leurs villages. 
 
Faites tout pour éviter que les noirs ne deviennent jamais riches.Chantez chaque jour qu'il est impossible aux riches d'entrer au ciel.Faites leurs payer une taxe chaque sémaine à la messe du dimanche.Utilisez en suite cet argent prétendument destiné aux pauvres et transférer ainsi vos missions à des centres commerciaux florissants. 
 
Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bon detectives pour démentir tout noir qui à une prise de conscience face aux autorités investies du pouvoir de déscision. 
 
Source: << Aric-nature N* 005 du mois d'octobre 1994 >> journal camerounais; et de << reformateur Chrétien >> 
 
L'ORDRE MONDIAL BOULEVERSE 
 
Déclaration sur la question irakienne 
De la coordination des Forces Nationalistes Révolutionnaires Lumumbistes Mulelistes Kabilistes 
Jeudi le 20 mars 2003  
La coordination des Forces Nationalistes Révolutionnaires Lumumbistes Mulelistes Kabilistes, nous affirmons notre catégorique désapprobation de l’agression militaire américaine contre l’Irak. Nous voulons aussi exprimer notre soutien total aux peuple irakiens et palestiniens, ainsi qu’à leurs dirigeants, pour un courage et une détermination à sauvegarder leur Indépendance Nationale. 
 
Cette guerre est une guerre pour le pétrole de la part d’un pays comme les Etats Unis qui ne possède que 6 es réserves pétrolières au monde mais en consomme 25 0D 
Nous condamnons la dépense de 200 milliards de $ pour financer cette guerre, somme qui pourrait résoudre en Afrique les problèmes de malnutrition des enfants, d’analphabétisme et d’accès au soin de santé. 
 
Nous voudrions aussi souligner le parallélisme flagrant entre la politique américaine vis-à-vis de l’Irak et celle appliquée à la République Démocratique du Congo. Il s’agit d’une même volonté pour s’emparer des ressources stratégiques. 
 
A l’époque, des portes-paroles américains avaient condamné la politique d’indépendance de Mzee Kabila et ils avaient évoqué l’hypothèses de traiter le Congo de Kabila comme ils traitent l’Irak de Saddam Hussein. Les Etats Unis ont déjà fait 1.800.000 morts en Iraq, ils en ont fait 3.500.000 au Congo. 
Combien de morts, de souffrances, de destructions causera cette nouvelle aventure des Etats-Unis qui balaie toute la légalité internationale instituée depuis la seconde guerre mondiale. 
 
Le soutien militaire, politique et financier au Rwanda, de la part de l’administration américaine, ne montre qu’une fois de plus que l’immiscion de la superpuissance dans les affaires africaines est la cause de beaucoup de nos souffrances. 
 
La position prise par Paul Kagame en faveur de l’intervention en Irak montre, une fois de plus, qu’il est un fidèle allié de Washington. 
 
Pour la coordination des Forces Nationalistes Révolutionnaires, 
Docteur Jean-Baptiste Sondji. 
 
 
Quelques illustrations réaliser par les chaines des medias internationales, lors de déploiement des troupes Americano-Britanique en IRAK: 
 
Ces illustres commandos faisaient leurs avoeux à leurs familles dans un ambiance triste et de subordination; 
 
suivont-les: 
 
Le prémier ténant sa fillette en main en disant: je vais à la guerre, je veux combattre ce que je ne hais jamais et je veux défendre ce qui n'est pas Amour...Mais je vais à la guerre. 
 
Le segond dit: la noble mission de l'homme sur terre est de vivre en parfaite harmonie avec toutes les créatures de l'univers, les aidées à atteindre l'idéal selon le plan cosmique, Mais moi aujourd'hui, je veux accomplir une mission autre( servire l'interêt du maitre et ses complices...) 
 
Le troisième s'arreta devant le portrait du Saint-père et dit; Je croyais combattre que mon énemi, mon agresseur, aujourd'hui, je dois aller combattre mon frère, mon voisin entrer dans sa maison comme un petit filou et s'emparer de ses biens, saint-père pardonne-moi, je ne suis pas different d'un petit voleur qui traine dans la rue....pardonne-moi. 
 
Après la guerre du golf persique, l'administrtion CLITON prend la tête de la Maison Blanche avec un plan stars, ce plan machiavélique prévoyait dans dix ans avenir tous le monde acheteront à manger aux USA. Les Ambitions du Maitre ne cessa d'evoluer en plaçant à la tête de ces organisation des Nations Unies, les personnes Africains. Actuellement 47e la population Africaines vivent de l'aide humanitaire fournis par le PAM et FAO, nous croyons à la reussite de ce plan. 
Chers camarades, notre but d'existance, ce n'est pas d'être manipulé par la volonté d'un individu ou un groupe d'individu qui doit imposer les lois qu'ils ont même pas le moindre respect ni un style de vie qu'ils detestent, mais plutôt d'être nous même le Maitre absolu de notre destin. 
Croyez-en le respect de droits et l'égalité d'une personne mène au vrai bonnheur. 
La voie de la démocartie directe, seule une voie de l'emancipation permenante de tous les individus sans distingtion des classes sociales. 
 
Nous Aimerions à la fin de cette 4ème Université d'été, que toute et tous les participants deviennent les Ambassadeurs de la troisième théorie universelle, afin que nous construisons une nouvelle societé libre et heureuse. 
Toz Toz Toz laila Amerquia ( Assez Assez Assez l'imperialisme Americain) 
 
Salutations jamahirienne. 
Cde Kongo Innocent Emmanuel

 

(c) mouvement congolais pour la democratie directe - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 23.03.2005
- Déjà 5337 visites sur ce site!